Dernière modification de la page effectuée le 30 09 2016 à 00:28

logo aicmc

Association internationale des collectionneurs de moulins à café

drapeau allemand drapeau anglais drapeau français
drapeau italien drapeau neerlandais drapeau espagnol

Le café : pour ou contre


Ce fut une grande question pendant de nombreux siècles


Mais bien évidemment cela commença par ces bienfaits :

soufitasse à cafe Au VII ème siècle, le prophète Mahomet étant souffrant, Allah envoya l'Archange Gabriel lui offrir une boisson noire pour le réconforter.
Après avoir absorbé cette boisson le prophète se sentit beaucoup mieux et aurait appelé ce breuvage : "quah'wah" qui signifie "revigorant" en arabe.
Selon une autre légende ce sont des ascètes musulmans ( soufis) qui décidèrent de cueillir ces baies et de les consommer. Ils remarquèrent qu'ils pouvaient veiller longtemps et avoir l'esprit clair durant leurs prières nocturnes. Ayant accidentellement laissé tomber une branche sur un brasier, un arôme délicat s'en dégagea.
Ils en firent une boisson qu'ils burent et constatèrent qu'elle possédait les mêmes propriétés stimulantes mais d'un goût beaucoup plus agréable.

Ensuite, la question fut plus d'ordre religieuse ou politique que médicale.

cafe turc Le café ce propageant dans tout le Proche-Orient par l'intermédiaire des pèlerins musulmans se rendant à La Mecque ou à Médine la question se posa par rapport à la loi Islamique.
L'alcool étant interdit par l'islam, boire du café entra rapidement dans les habitudes quotidiennes,
à tel point que la loi Turque légalise le divorce entre mari et femme si l'homme ne la comble pas pour ces besoins quotidiens en café.
La multiplication des maisons de café et la faveur soutenue dont elles jouissaient auprès de toutes les classes de la population n'avaient pas tardé d'éveiller la jalousie des ministres de la religion.
Les muftis et les ulémas se plaignaient fort de ce que les cafés étaient toujours plein de monde pendant que leurs mosquées restaient à peu près vides .
D'autre part , aller au café c'était discuter de politique et donc de critiquer le pouvoir en place....
Les dirigeants cherchèrent donc à interdire le café et les cafés.
Au XV ème siècle, l'un des gouverneurs de La Mecque, l'émir Khair Bey Mimar, convoque une réunion de juristes et de docteurs de la loi (les oulémas) pour décider si le café doit être autorisé ou non.
En effet, le Coran interdit l'alcool, mais plus généralement tout produit pouvant provoquer une intoxication. La commission ne parvint pas à trancher, et s'en remit aux médecins.
Or ceux-ci étaient, encore à cette époque, largement influencés par un célèbre médecin arabe Ibn Sina ( voir chapitre suivant).
Les médecins consultés par cette commission se prononcèrent donc contre l'usage du café : toxique, créant une dépendance, c'était au mieux un médicament qui ne devait être administré qu'à petites doses, et au pire un poison.
Le gouverneur Mimar interdit donc la culture et la consommation du café, sous peine de sévères punitions.
Le sultan du Caire, probablement amateur de la boisson, n'accepta pas cette décision, et fit convoquer sa propre commission, qui rendit un avis contraire : le café était bon pour la santé, et était même "agréable à Allah" en raison de son odeur et de l'énergie qu'il donnait aux gens.
Les controverses sur la nature du café ressurgirent tout au long du XVI ème siècle, notamment en 1534 ou il y aura même des émeutes à cette occasion entre partisans du café et opposants au café .
clement VIII Dès 1587, un écrivain arabe, Malaye Jaziri relate dans un ouvrage les controverses sur le café intitulé "Undat al safwa fi hill al-qahwa".
A cette même époque les religieux italiens vont jusqu'à demander son excommunication croyant qu'il est l'oeuvre du diable et la boisson des infidèles.
Mais à l'inverse après l'avoir goûté, le pape Clément VIII ira jusqu'à proposer de le baptiser afin d'en faire une boisson chrétienne en 1600, les moines ( tout comme les soufis) l'apprécient car il permet de rester éveillé et lucide.
Vers les années 1650, le café commence à être importé et consommé en Angleterre et des cafés ou brûleries ouvrent à Oxford et Londres.
En 1674, des femmes signèrent une pétition, clamant que le café éloignait leurs maris, préférant passer du temps au café plutôt qu'au domicile familial.
D'autre part, ces lieux, permettent les échanges et favorisent la naissance d'idées libérales qui ne sont pas du goût de tous. Comme au Proche-Orient, face à ce phénomène le procureur du roi Charles II ordonne la fermeture des cafés.
S'ensuit des réactions violentes et l'interdiction sera révoquée.
En Allemagne, on pensait que le breuvage rendait stérile et donc, on tenta de le prohiber aux femmes.
Enfin, à la fin du XVIII ème siècle, le café concurrençait sérieusement, voire nuisait au commerce de la bière produite en Prusse.
Le roi Frédéric le Grand tenta donc de le prohiber... sans succès.
En Amérique, il devient la boisson nationale, en particulier après la "Boston Tea Party" de 1773 , s'opposant au thé qui est la boisson des Anglais.
boston tea party Boston Thé Party : ( révolte des habitants de Boston contre le parlement britannique suite aux taxes exorbitantes sur le thé);
Cette révolte annonça le début de la guerre d'indépendance des États-Unis.





(Les habitants de Boston jettent les colis de thé à la mer.)
Plus proche de notre époque, en 1920, la prohibition entre en vigueur aux Etats-Unis. La vente de café grimpe en flèche, celui-ci remplaçant l'alcool.

Du point de vue de la médecine :

Bien que le café soit l'une des boissons les plus consommées dans le monde, on ne sait toujours pas, formellement, s'il est bon ou mauvais pour la santé ! Les études se suivent et ne se ressemblent pas....
Le tout premier , dont les écrits sont parvenus jusqu'à nous, fut un célèbre pharmacien arabe du nom de Abou Bakr Mohammed Ibn Zakariya Er-Razi ( nom occidentalisé : Rhazès ) au IX ème siècle qui décrivit les bienfait du café sur la digestion .
avicenne Ensuite au X ème siècle un médecin arabe du nom de Abu Ali al-Husayn ibn Abd-Allah Ibn Sina ( nom occidentalisé : Avicenne) fit tout le contraire.
Ibn Sina condamnait fermement tous les produits susceptibles de venir modifier l'équilibre des «humeurs ».
C'était là en effet jouer avec sa santé, et l'ingestion de tels produits ( il cite par exemple l'opium) était donc dangereuse.
De plus, pour celui-ci, ces produits relevaient exclusivement du médecin, le seul qui connaissait le corps humain : boire du café, dans cette optique, relevait donc d'une auto-médicamentation dangereuse.




Le premier médecin occidental qui s'intéressa au café fut un médecin allemand du nom de léonhard Rauwolf.
Lors d'un voyage de 3 ans ( de 1573 à 1576), au Proche Orient, il observa la préparation et la consommation du café et décrivit celui-ci comme "utile pour soigner les maux de ventre, quand on la prend le matin".



alpini Presque à la même période( 1581-1584 ) un médecin / botaniste italien Prospero Alpini passe trois ans en Egypte , décrit le plan de caféier, observe que les égyptiens boivent du café pour faciliter la digestion et "réduire l'obstruction des viscères" et remarque que les femmes en boivent beaucoup car réputé agir sur les troubles gynécologiques.




ferdinand runge En 1819 , Goethe grand amateur de café , demande à un chimiste allemand Friedrich Ferdinand Runge d'analyser le café , quelques mois plus tard il découvre la caféine.







Elle est décrite en 1821 par Pierre Joseph Pelletier et Pierre Jean Robiquet. La structure de la caféine a été élucidée vers la fin du XIXe siècle par Hermann Emil Fischer qui a été également le premier à en réussir la synthèse totale.
Fischer sera d'ailleurs récompensé par le prix Nobel de chimie de 1902 en partie pour ce travail.

Les méfaits et les bienfaits de la caféine :

Chez l'homme, la caféine agit comme stimulant du système nerveux central et du système cardio-vasculaire, en conséquence :
La caféine pure est dangereuse car elle a un effet important sur l'organisme : insomnie, palpitations cardiaques, nausées, anxiété, polyurie.
La dose létale estimée (quantité moyenne mortelle) est entre 5 et 10 g pour un adulte. ( dans une tasse à café l'on trouve 75 à 100 mg de caféine, donc entre 100 et 135 tasses) .
Pris à forte dose, on peut considérer le café (et la caféine) comme une drogue, d'après la définition : "toute substance toxique agissant sur le système nerveux et dont l'usage abusif provoque des perturbations graves, physiques et mentales, et un état de dépendance et d'accoutumance."
La caféine retarde l'envie de dormir. Cet effet est variable selon les individus, certains pouvant même subir un effet inverse. On a également découvert que la caféine modifie le cycle du sommeil en diminuant la phase de sommeil profond, le plus réparateur.
Depuis une dizaine d'années, le café est accusé, en augmentant le taux de cholestérol-LDL (le "mauvais" cholestérol) dans le sang, de favoriser les infarctus du myocarde. Cela semble vérifié uniquement pour le café bouilli.
Par contre, les médecins français de l'armée de l'air ont observé que la caféine peut compenser le décalage horaire en modifiant les sécrétions hormonales.
L'action sur la réactivité intellectuelle a été confirmée par des tests mentaux, de jeux d'échecs, de rapidité de détection d'éclats lumineux ou de conduite automobile simulée.
Nota: la caféine est éliminée, en moyenne, en quatre à six heures, après la prise du café.

Pour conclure, il apparaît que le café aurait des effets sur ::

le système digestif:

La caféine stimule la sécrétion gastrique et stimule aussi le pancréas et la vésicule biliaire. Le café est diurétique, il ne provoque pas d'ulcères de l'estomac et augmente l'activité motrice du côlon .

le sommeil :

- La consommation de caféine permet de retarder l'endormissement.
- A forte, dose, elle peut perturber les différentes phases de sommeil.

la vigilance:

- Une consommation modérée de caféine stimule la perception et l'attention. Cet effet est particulièrement marqué chez les sujets privés de sommeil.
- La caféine accélère le temps de réaction à une consigne, c'est-à-dire qu'elle diminue le temps de traitement de l'information au niveau du cerveau.
- La caféine améliore certaines fonctions de la mémoire, en facilitant "l'entrée des données".

la conduite:

- Le café augmente le niveau de vigilance et le traitement de l'information.
- Il diminue la sensation de fatigue et la somnolence.
- Une étude française récente a montré que la consommation de café, 30 minutes avant de prendre le volant de nuit, réduit significativement les risques d'accident de la route, sans altérer la qualité du sommeil à venir.

Café et cancer:

- Le café protège du cancer du côlon ;
- Le café protège le foie de la cirrhose alcoolique et du cancer ;
- Un effet protecteur du café contre les cancers du pancréas, de la bouche, du pharynx et de l'oesophage est à confirmer.


Jean Christophe Cañadas





http://www.lesclesdumoyenorient.com/Le-cafe.html
http://www.energie-sante.net/as/?p=383
http://www.medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/avicenne.html
http://books.google.fr/books?prosper alpin
http://www.toutsurlecafe.fr/sante/fiche2.htm
http://www.techno-science.net/glossaire-definition/Cafeine-page-3.html
http://www.jeuneafrique.com/Article/LIN21123dubonenifac0/




Mentions légales
Site réalisé par les adhérents de l'AICMC - © AICMC 2012 - Tous droits réservés
Toute reproduction est interdite sans l'accord écrit de l' AICMC
L'association ne s'implique absolument pas dans les transactions commerciales des collectionneurs.
Elle ne s'intéresse qu'à la valeur patrimoniale des objets.
F. A. Q.